jeudi 17 mai 2012

200 millions pour Gotye

Il y’a environ une année, était mis en ligne le titre de Gotye, Somebody That I Used To Know. Depuis, les sites de partage vidéos ont enregistré plus de deux cent millions de vues. Et, l'artiste belgo australien prouve que succès et indépendance restent deux perspectives compatibles.

Une indépendance qui a paradoxalement mené le chanteur à privilégier une vidéo sans provocation et où le message artistique prédomine...  Le clip raconte un amour qui ne s'est pas épanoui comme il le promettait. Pour imager cela, le réalisateur montre un homme (Gotye) collé à un mur sur lequel se dessinent des empreintes colorées qui emprisonnent le garçon. Puis un zoom arrière montre qu'une femme (Kimbra) est posée, elle aussi, contre ce mur. Le couple est proche et sur la même linéarité. Mais la fille est, elle aussi encerclée de ses propres traits et couleurs.
Ces symboles peints sont ici ce qui accompagne chaque individu: son éducation, ses schémas de pensées, ses préjugés... Bref, tout ce qui parfois le protège, mais qui bien souvent le contraint à s’émanciper. En l’occurrence dans la chanson, le couple n’arrive pas à s’extirper de son cadre de base et à vraiment se rapprocher. La seule issue est alors la mise à nue. Quant au texte, il pointe tel un sniper et à travers de puissantes harmonies vocales, ce qui paraît le plus dur dans la fin d’une histoire d’amour : le fait que la relation devienne tellement détachée… Now, you’re just somebody that I used to know. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire